Close

Pourquoi rêvons-nous ?

Les rêves sont assez imprévisibles. Ils peuvent être drôles, émotionnels, effrayants ou tout simplement bizarres. Il est rare qu’ils soient totalement logique mais ils sont toujours importants.

Saviez-vous que rêver fait partie d’un processus conçu pour nous aider à conserver notre santé mentale et sert à faire taire nos démons intérieurs, qui pourraient autrement surgir pendant la journée ? Qu’ils soient bons ou mauvais, nos rêves peuvent nous aider à trouver la solution à ce petit problème qui nous (pré)occupait au moment du coucher ou à nous sentir un peu mieux en évacuant des choses que l’on a sur le cœur.

Un rêve peut également favoriser la créativité. En effet, lorsque vous êtes dans les bras de Morphée, votre cerveau n’est pas entravé par le filtre logique de votre conscience. C’est pourquoi le sommeil est particulièrement puissant pour générer des pensées créatives. Vous pourriez prochainement vous réveiller avec en tête l’idée du prochain best seller ou d’un blockbuster hollywoodien (d’ailleurs nous sommes presque sûrs que la plupart des films loufoques sont nés d’une folle nuit de rêve)…

un accroc dans votre nuit

Dans la pratique, ça n’est pas toujours aussi simple… On a tous eu droit à ces nuits où on se réveille en panique, terrorisés par ce maniaque à 3 têtes qui nous poursuit à travers bois et forêt avec une hache (ah bon, pas vous ?). Pourquoi notre cerveau, parfaitement normal et heureux, nous impose-t-il de tels cauchemars ?
En fait la recherche scientifique suggère que c’est son moyen de nous préparer à la menace, de nous garder sur le qui-vive. Même s’il est peu probable que l’on croise la grande faucheuse demain, notre corps veut s’assurer que nous serons prêts à nous défendre ce jour là. 

Mais qu’en est-il de ce petit morceau de fromage pris juste avant le coucher ? Ne serait-il pas lui aussi à l’origine de quelques cauchemars ? Y’aurait-il une certaine vérité derrière cette réputation ? Laissez votre tartine en dehors de tout ça (non, vraiment).  Il n’y a aucun lien établi entre les cauchemars et une nourriture enn particulier (et surtout pas le fromage qui contient du tryptophane, un acide aminé qui aide le corps à produire de la sérotonine, l’hormone du sommeil). Ce sont en réalité toutes les fringales de nuit qui font que notre amygdale (une zone de notre cerveau qui nous aide à ressentir les émotions et notamment la peur) est hyperactive, encourageant notre cerveau à générer des terreurs folles qui ne nous traverseraient jamais l’esprit dans la journée.

quel genre de rêveur êtes-vous?

Alors qu’est-ce que tout cela signifie pour vous ? Envie de découvrir ce que signifient vos rêves étranges et merveilleux ? Répondez à notre quizz des rêves pour voir où vous vous situez dans notre spectre des rêves et découvrir de quoi vous pourriez rêver prochainement…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close