Close

renaissez chaque matin – le sondage décrypté par Ronan Chastellier

RONAN CHASTELLIER eve sleepParce que chaque campagne se nourrit du quotidien de nos clients, on a demandé aux chercheurs d’OpinionWay de réaliser un sondage * pour mieux comprendre les attentes des Français sur le sommeil, son impact au quotidien et la chambre à coucher. Ainsi, ils ont interrogé plus de 1000 Français représentatifs de la population française âgée de 18 ans et plus. Révélation (ou non), on a demandé au sociologue Ronan Chastellier de commenter les chiffres clés de ce sondage qui font écho aux clichés de Miles Aldridge.

Les Français en mode « zombies »

Une mode dont les Français sont victimes, avec 72% ne parvenant pas à bénéficier d’un sommeil réparateur, et qui tendent à ressembler à des morts-vivants ! Selon Ronan Chastellier, « L’absence de sommeil plonge les Français dans une certaine forme de passivité, d’état végétatif où le sentiment de devenir des zombies les envahit. »
L’état de fatigue se répercute à la maison avec 33% des Français qui disent avoir moins d’énergie pour passer du bon temps en famille et 28% considèrent que les tâches domestiques semblent plus pénibles après une mauvaise nuit de sommeil. Autres conséquences : les Français se sentent plus facilement irrités par leur proches (pour 28%), et ressentent également des baisses d’envies comme la libido (12%) ou de discuter le soir en rentrant du travail (10%).

Les salariés en mode « radar » 

Dans une société où tout va très (trop ?) vite, beaucoup de Français semblent traîner des pieds dès le réveil. Cette idée est réelle avec 45 % d’entre eux qui se sentent moins productifs, plus distrait après une mauvaise nuit. On a même trouvé 11% d’entre eux qui avouent s’endormir derrière leur ordinateur. La bonne nouvelle ? 47% des salariés n’ont qu’une seule envie après une journée de travail : une bonne nuit de sommeil !

Le sommeil, un véritable plaisir

Malgré les difficultés des Français à trouver le sommeil, 97% d’entre eux estiment qu’une bonne nuit est indispensable à leur bien-être quotidien. On trouve aussi 62% qui le considèrent aussi important qu’une bonne alimentation. Enfin, près d’un Français sur deux le mettent à égalité avec la pratique d’une activité physique régulière.
Pour 20% des Français une bonne nuit de sommeil est aussi importante que l’épanouissement dans leur vie sexuelle – une tendance relevée par notre expert : « Le sommeil devient un de ces plaisirs obligatoires. Comme le sexe, personne ne doit passer à côté du sommeil, avec le sentiment que désormais on y a droit, que plus personne ne veut passer à côté dans ce nouveau climat du confort universel »


renaissez chaque matin - hybrid premium - eve sleep

Le matelas : objet multifonction ?

Nouvelle pièce de vie, le lit et son matelas occupent une place prépondérante dans la vie des Français. Les activités principales restent le sommeil et le sexe pour 55% des sondés. Avec également la confirmation que près d’un Français sur deux privilégie son lit pour la lecture.
Pour les moins de 35 ans, une autre donnée expliquerait la mauvaise qualité de leur sommeil. La présence d’une télévision dans la chambre, visionnée par près de 45% d’entre eux le soir avant de s’endormir. L’arrivée de Netflix a également changé la donne pour les plus jeunes. Pour les 18/24 ans, près de 43% d’entre eux avouent l’utiliser le soir dans leur lit. Selon Ronan Chastellier, « les jeunes sont dans l’excès, ils font plus l’amour dans leur lit, ils y grignotent plus etc.. Mais ils sont surtout plus connectés, ce qui est le reflet de ce qu’ils sont dans la société et qui se retrouve, donc, dans leur lit »

Les chiffres clés du sondage
  • 61 % des Français admettent rencontrer des difficultés à s’endormir le soir
  • 72% des Français estiment que leur sommeil n’est pas réparateur
  • 97 % des Français estiment qu’une bonne nuit de sommeil est indispensable pour leur bien-être. Et qu’elle est aussi importante que :
    – Une bonne alimentation (62%)
    – 
    Une activité physique régulière (45%)
    – 
    Une vie sexuelle épanouissante (20%)
  • Après une mauvaise de nuit de sommeil 1 Français sur 3 a moins d’énergie à accorder à sa famille. 44% des 18/24 ans se sentent plus émotionnellement affectés.
  • Près d’un actif sur 2 se sent moins productif au travail après avoir mal dormi.
  • Près d’un Français sur 3 préfère s’isoler et voir moins de monde s’il a passé une mauvaise nuit de sommeil.
  • 47% des actifs rêvent d’une bonne nuit de sommeil après une journée de travail.

* Sondage OpinionWay pour eve sleep. Réalisé du 5 au 7 juin 2019 auprès de 1014 Français représentatifs de la population française âgée de 18 ans et plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close